Du 28 septembre au 13 octobre, j’ai participé à un camp d’entraînement sur neige en Europe grâce aux  commanditaires des 75 ans de Normand Fortier. Voici le compte-rendu de mon expérience en mots et en images.

Jour 0
3,2,1… c’est parti! Direction : Munich.  J’ai le plaisir de me joindre à un super groupe d’athlètes du Club de ski de fond du Mont Orford pour un camp du tonnerre sous la direction de Gilles Lefebvre, coach de l’année au Québec. L’entraînement pré-saison sur neige et en altitude est crucial afin d’être prêt à performer tôt dans la saison.

Du 28 septembre au 2 octobre - Tunnel d'Oberhof en Allemagne

Jour 1
Arrivée à Oberhof en Allemagne hier pour un premier bloc d’entraînement intensif de quatre jours dans un aréna de ski. Le tunnel d’Oberhof nous offre une piste d’environ 1,8 Km avec divers plans inclinés dans un environnement contrôlé. C’est idéal pour se remettre dans l’esprit du ski après s’être entraînés sur l’asphalte tout l’été. C’est inévitable, je perd pied et me retrouve sur les fesses à quelques reprises lors de cette première séance.

Jour 4
Dernier jour d’entraînement à Oberhof. Nous sommes tristes, car on y a pris goût, à ce tunnel. Si vous croyez qu’il est ennuyant de sillonner une piste de neige artificielle intérieure de 1,8 Km pendant près de 3 heures, détrompez-vous. Notre coach (un perfectionniste sans égal) nous garde au pas camarade.

Après un bon échauffement, on débute par 45 minutes de ski classique sans bâtons. Vidéos, corrections, vidéos, nouvelles corrections. L’œil de lynx de Gilles détecte toutes les imperfections et nous fait progresser rapidement. Mais, n’oublions pas que le gros du travail revient à l’athlète. Il faut penser et faire les choses autrement pour s’améliorer. Pour moi, ça voulait dire de me laisser tomber dans le vide et laisser les skis me rattraper.

Après avoir bien fatigué nos jambes, on réveille le haut du corps avec une séance de 45 minutes de double poussée (ou « simple poussée » si on a qu’un bâton). Lunch, sieste, et on est reparti pour une autre séance de 90 minutes de ski à roulettes à l’air libre. Voilà la fin de nos périples à Oberhof. Demain, on prend la route pour l’Autriche.

Du 3 au 13 octobre - Glacier Dachstein en Autriche

Jours 6 et 7 – Glacier Dachstein
Arrivée hier dans les alpes autrichiennes hier, pour la deuxième phase d’entraînement: altitude et “vraie” neige. On travaille l’endurance avec des séances quotidiennes totalisant de 4 à 5 heures d’entraînement.

Nous avons fait notre première sortie sur le glacier Dachstein ce matin à 2700 mètres d’altitude dans un moyen blizzard et des rafales de 50 Km/heure. Beaucoup de neige en perspective… yé! L’ascension vertigineuse jusqu’au célèbre glacier Dachstein se fait en gondole et débute à 1 900 mètres d’altitude. Déjà là, on a le souffle court.

Arrivés en haut, il faut descendre plusieurs centaines de mètres à pied pour se rendre jusqu’aux pistes de ski. À l’aller ça va mais, au retour, c’est du vrai hiking! Il faut compter un bon 15 minutes pour retourner au bâtiment principal.

Jour 8 – Hallstat

Jour de repos. Visite du village patrimonial de Hallstatt érigé dans un havre surplombé de montagnes. C’est là où la princesse Sissi s’est fiancée à l’empereur François-Joseph.

Jour 10 – Glacier Dachstein

Brouillard, neige et vents toujours au rendez-vous sur le glacier. Pas une journée de soleil, mais beaucoup beaucoup de neige! Pour les curieux, voici à quoi ressemble nos journées:

06 h 30 Déjeuner
07 h 30 Départ pour le glacier
08 h 45 Entraînement #1 sur neige à 2700 mètres – 2 à 3 heures
12 h 30 Dîner
14 h 00 Sieste et temps libre
16 h 00 Entraînement # 2 sur terrain sec à 1200 mètres – 90 minutes
18 h 00 Sauna et étirements
19 h 00 Souper
20 h 00 Fartage de skis et préparation des prochaines séances
22 h 00 Dodo

Entretemps, les équipes russes nationale, senior et junior débarquent à notre hôtel! Ils sont une soixantaine y compris le légendaire Legkov et Ustigov, l’un des champions du #SkiTourCanada2016.

Jour 11 – Pichl
On prend une pause du glacier pour faire l’historique montée Pichl en ski-roues classique avec un focus sur le haut du corps #bonjourlestriceps. Montée: 5 km. Élévation: 450 mètres. Degré d’inclinaison moyen: 11% #ouch

Jour 12 – Glacier Dachstein

Nous en sommes aux derniers milles du camp. La fatigue est bien installée. Depuis quelques matins, certains ont du mal à enligner leurs yeux avec leurs trous, les muscles s’exclament chaque fois que l’on pose un pied devant l’autre, bref, la fatigue est bien installée. Et puis, les athlètes commencent à s’ennuyer de leur chien, de leur chat, de leurs enfants et, bien sûr, de vous chers parents, frères et sœurs.

Sur le glacier ce matin : neige, brouillard, neige, vent, brouillard… rien de très surprenant. Nous avons l’habitude. Dame Nature manque carrément d’imagination; elle n’a pas réussi à tirer la carte du soleil et du ciel bleu une seule fois depuis notre arrivée. À certains moments, le brouillard était si épais que certains ont manqué leur virage…

Jour 14 – Glacier Dachstein

Dernier jour du camp qui m’a donné 40 heures d’entraînement technique sur neige. Résultats: plus de kick en classique, plus de glisse dans les montées, un gros tricep, un boost de motivation à cotoyer l’élite du sport, et, croyez-le ou non, 2 lbs de plus (vive la cuisine bavaroise!). Voyez les images tournées hier matin sur le glacier. On fera un p’tit arrêt à Munich pour faire le plein de schnitzels avant notre départ.

Merci au super coach Gilles Lefebvre, aux athlètes d’Orford et à tous les commanditaires du tournoi de golf de Normand Fortier : vous me faites grandir.