Au-delà de l’entraînement, les préparatifs pour la cérémonie d’ouverture vont bon train aujourd’hui. Je descends à Rosa-Khutor pour une visite chez le tailleur pour faire ajuster manteau et pantalons. C’est ma première balade dans la ville. Bien que courte, elle me permet de constater l’ampleur des travaux qui ont été exécutés pour recevoir ces Jeux.

Avant le printemps 2012, Rosa-Khutor n’était qu’un petit village niché au creux de la vallée. En moins de deux ans, une ville regorgeant d’hôtels et d’édifices luxueux a été érigée.

Un petit détour sur les routes arrières nous permet de témoigner des vestiges de l’ancien village. Quelques modestes maisons entrecoupés de minuscules cimetières aux allures artisanales sont coincées entre deux époques: la montagne et la station balnéaire. Pour combien de temps encore?

Il n’y a pas que la ville qui surprend, mais également les infrastructures de transport, les murs de rétention, les systèmes de drainage,etc… qui ont menés la construction des villages alpins et stations de vacances; le tout construit en un temps record (et à un coût astronomique, entend-t-on). Incroyable!

Demain, ouverture des Jeux! La cérémonie est diffusée sur les ondes de Radio-Canada à Ottawa.